Sélectionner une page

L’Alsace : entre tradition et modernité

par | Mar 27, 2019 | Culture, Histoire, Région de France

L’Alsace revêt souvent une image forte et traditionnelle. Cependant, cette région s’inscrit également dans l’ère du temps à travers de nouvelles générations de vignerons qui s’approprient les terroirs et défendent de nouvelles pratiques. Sans pour autant se séparer de son image héréditaire, la région aux influences germaniques et françaises s’inscrit dans la modernité. Paysages somptueux, gastronomie reconnue et histoire passionnante, plongeons ensemble dans l’univers alsacien.

I – Un contexte historique mouvementé

Au pied des Vosges, le paysage viticole alsacien s’étale sur près de 100Km de long, entre Thann et Marlenheim. Si les légions romaines plantent en premier des ceps de vigne, les invasions barbares germaniques à répétition mettront à mal le vignoble au Vème siècle. Celle-ci reprend peu à peu avec les Mérovingiens puis les Carolingiens, notamment grâce aux grandes abbayes dès le VIIème siècle après J.C.

La Guerre de 30 ans ruine l’Alsace au XVIIème siècle, ce qui aura de lourdes conséquences sur sa viticulture. En effet, c’est à ce moment précis que les vignerons vont commencer à produire en masse. Se remettant peu à peu de cette étape compliquée, la région sera par la suite dévastée lors de la Première Guerre mondiale. Sans être épargnée non plus par la Seconde, elle se remettra peu à peu, par la suite, à revenir vers ses terroirs de prédilections.

En 1962, la création de l’AOC Alsace, avec 7 cépages possibles, contribue largement à cette poursuite d’une qualité croissante. Complétée par l’AOC Alsace Grand Cru en 1975, uniquement pour les vins blancs, puis par l’AOC Crémant d’Alsace, la région a depuis continué son chemin vers une qualité croissante et la compréhension de ses terroirs très divers.

Forte de ses traditions et de son héritage, l’Alsace a réussi à bâtir une identité forte et une ténacité sans égal. Elle l’arbore fièrement à l’international. Elle n’est pas seulement reconnue pour ses vins, mais aussi pour sa gastronomie. Ses restaurants, dont 30 étoilés Michelin pour cette seule région, en sont les premiers ambassadeurs. De manière traditionnelle ou moderne, ils mettent en valeurs les vins de la région grâce à un patrimoine gastronomique admirable.

 

II – Des terroirs uniques

Le vignoble alsacien, allant des coteaux et collines du piedmont des Vosges à la plaine du Rhin offre une grande diversité de sols. Cela est notamment dû aux nombreux mouvements de ces sols à travers les siècles et millénaires.

Le massif montagneux fait référence à une altitude de 400 à 1400m au maximum, où l’on retrouve des granites, des schistes ainsi qu’une formation volcanique et des sédiments gréseux. Les collines sous-vosgiennes s’étendent de 200m à 400m d’altitude. C’est à cette altitude que s’expriment la plupart du vignoble de la région. Enfin, on retrouve les plaines alluviales allant de 120m à 200m d’altitude. Pour en savoir plus sur les sols et leur influence, découvrez notre article ici.

Abritée des flux océaniques par les Vosges, le climat ici est dit de transition à tendance continentale marquée. Le printemps y est souvent précoce mais le gel fait malheureusement souvent son apparition. En été, quelques orages apparaissent alors que l’automne est souvent sec et agréable. Grâce aux Vosges à l’Ouest et à la Forêt Noire à l’Est, le paysage viticole est peu enclin à des précipitations car elles se concentre sur le massif ou la forêt. La présence très faible de vent provoque des inversions de températures soudaines.

Enfin, si le climat en Alsace est si réputé, c’est également parce que l’on y retrouve de nombreux micro climats. Ils font le bonheur des vignerons et des amateurs de vin car ils permettent une rare diversité de vin sur des parcelles proches.
Afin de parcourir cette région et découvrir tous ses cépages, vous pourrez profiter de sa route des vins la plus vieille de France (1953). S’étalant sur 170Km, beaucoup recommande de la faire à vélo afin de profiter pleinement des villages traditionnels aux maisons à colombage et colorées.

III – Ses cépages envoutant

 Souvent appelé « l’or du Rhin », ses vins blancs sont réputés dans le monde entier. Cela est lié de manière évidente aux terroirs dont dispose la région, aux viticulteurs talentueux mais aussi aux cépages qui s’expriment à merveille sur ce territoire. La particularité de cette région est notamment que les noms des vins sont définis depuis longtemps par le nom du cépage. Cependant, allant plus loin que cette démarche, de plus en plus de noms de cépage sont associés à des lieux-dits. Au plus haut de l’échelle des appellations, se trouvent 51 Grands Crus, produits uniquement à partir des cépages Riesling, Gewurztraminer, Muscat et Pinot Gris selon les lieux-dits. Pour les vins blancs, les vignerons produisent majoritairement 7 cépages : Riesling, Pinot blanc, Sylvaner, Muscat qui sont des cépages blancs. Auxquels s’ajoutent un cépage gris le Pinot Gris ainsi qu’un cépage rose : le Gewurztraminer. Ses vins les plus réputés sont souvent des Grands Crus à base de Riesling qui s’adapte et exprime de manière très importante le terroir sur lequel il est planté. Les autres cépages des Grands Crus sont aussi très réputés pour leur typicité et leur potentiel dans cette région. Pour ses cépages phares : le Gewurztraminer, le Riesling, le Muscat et le Pinot Gris, il existe des cuvées Vendanges tardives et sélection « Sélection Grains Nobles » absolument incroyables, récolté ainsi selon les années. Ils sont appelés ainsi selon leur teneur en sucre. Les crémants d’Alsace occupent une place importante dans le paysage des vins effervescents car il est numéro 2 derrière la région de Champagne. Ce segment qui se développe depuis quelques années déjà fait la réputation de l’Alsace.

Le Pinot Noir, cépage unique en rouge de la région, sert à produire les vins rouges et rosé de la région mais trouve aussi sa place dans les crémants d’Alsace. Un grand débat s’articule aujourd’hui autour du fait que le Pinot Noir n’ai pas sa place sur certains lieux-dits en tant que Grand Cru. Il s’agira alors des meilleures parcelles ; ce sera bientôt le cas mais pour l’instant rien n’est acté officiellement.

Autre actualité concernant la classification des crus en Alsace, il a été annoncé dans la dernière revue « Le Progrès « Vin.s » qu’il serait créé d’ici 2020 une classification de 1er Cru pour certains lieux-dits.

  

 

 

 

Nous espérons que vous avez apprécié cette balade en terres alsaciennes. Comme à chaque fois, nous vous recommandons fortement d’aller faire un tour sur place car c’est toujours le meilleur moyen de découvrir pleinement le patrimoine gastronomique et viticole d’une région. L’architecture typique de la région permet d’apprécier chaque ville ou village de la région tel que Colmar, Strasbourg ou encore Riquewihr. Malgré ses lieux-dits imprononçables si vous n’êtes pas très bon en allemand ou alsacien, vous pourrez vous repérer et trouver votre bonheur !

Articles similaires :

Les Vins de Madère, la renommé mondiale d’une île paradisiaque

 I - L’île du monde perdu L’île de Madère est très verte, alimenté en eau, et avec de nombreuses cascades. Des centaines de kilomètres de « levadas » (petits canaux) récupèrent l’eau venue des sommets, et irriguent les cultures. Son climat est subtropical, et sa...

La mythique Bourgogne

 Un seul article n’est bien sûr pas suffisant pour parler de notre merveilleuse Bourgogne, joyau du patrimoine mondial et ambassadeur de l’élégance et de la finesse. Cette région au rayonnement majeur est pourtant si petite … Elle représente que 3% du territoire...

Découvrez les régions viticoles françaises

 Les vins de Bordeaux, de Savoie, du Rhône, de Bourgogne ou d’Alsace… chaque régions viticoles françaises est unique. En effet la France produit une grande diversité de vins avec des terroirs complexes et de grande qualité. Toutefois pour saisir la richesse du...

0 commentaires

Laisser un commentaire

Tu veux en savoir plus sur le vin ?

L’abus d’alcool nuit à la santé.
À consommer avec modération