Le vin et l’art : lorsqu’on invite l’autre à s’exprimer

by Mar 15, 2021Culture, Dégustation, Histoire

Aujourd’hui, de plus en plus de domaines collaborent avec des artistes. Ces derniers interviennent dans les vignes et les chais afin de développer une toute nouvelle dimension aux domaines viti/vinicoles. Pour certains, ces initiatives sont motivées par la volonté de se différencier dans un marché concurrentiel et pour d’autres, de simplement mélanger les univers en faisant d’une pierre deux coups, joignant leur passion pour l’art, à la création du vin.

Que ce soit des galeries d’art et sculptures au sein de vignes, ou encore de plus petites représentations au travers d’étiquettes décorées et signées de grands noms, il est dans l’intérêt des représentants du domaine viticole de s’associer au secteur artistique. L’apport d’une dimension esthétique permet alors de plaire au consommateur de vin et d’innover. 

L’art dans le vin : un outil de communication non négligeable

Aussi retrouve-t-on beaucoup cet accord vin-art centré sur la bouteille chez des maisons de champagne, en faisant alors leur signature. C’est par exemple le cas de Dom Pérignon et Ruinart, dont la forme des bouteilles leur est propre. D’autres, telles que Roederer, vont plus se tourner vers un packaging tape à l’œil. 

Dans le monde du vin, Mouton de Rothschild est un emblème. En effet, cette maison a recours à des artistes réputés afin d’illustrer ses vins dont la renommée n’est plus à refaire. « Peinture abstraite, figurative ou arte povera, les étiquettes Rothschild ont même droit à leur propre exposition au Château Mouton de Rothschild. » affirme Juliette Michel dans Le Parisien.

La Commanderie Peyrassol, domaine viticole au cœur du Var, va quant à elle faire appel aux plasticiens Bertrand Lavier et Bernar Venet afin d’habiller ses bouteilles dans un style plus abstrait. Chaque bouteille présente alors une étiquette caractéristique de sa cuvée. 

Enfin, dans un tout autre style, on retrouve l’association entre le vin d’entrée de gamme Jaja de Jau et l’artiste français Ben. Elle fait alors appel à une culture plus populaire à travers l’écriture et le style singuliers et légers de ce-dernier. 

Métamorphose des caves et vignobles en galeries d’art : valorisation et découverte du terroir

Cependant, la dimension artistique va plus loin que cela : elle se retrouve également à travers les domaines viticoles. De nombreuses caves se transforment aujourd’hui en galeries d’art en organisant des expositions de peintures. Preuve inéluctable d’un moment de bascule où on est passé de la quantité à la qualité, du paysan viticulteur soucieux du seul rendement à l’hectare au vigneron récoltant, véritable créateur de crus personnalisés. Cette association met en exergue l’émergence d’une nouvelle tendance. On y retrouve alors deux conceptions de cette relation art-vin :  d’une part, ils sont assimilables. Ainsi, l’optique n’est rien d’autre que l’harmonie. On les retrouve alors à travers un jeu d’échos et de similitudes. D’autre part, ils sont dissociables. De cette manière, il y a une véritable recherche de complémentarité entre ces deux concepts. Le vin et l’art se valorisent de façon mutuelle, sans jamais altérer leurs propres particularités. 

Cette association singulière, on la retrouve chez les Vignerons Indépendants du Var. Ils accueillent chaque été de jeunes talents et des artistes chevronnés dans le but de transformer les domaines et châteaux varois en galeries éphémères où sculpture, peinture et autres œuvres côtoient les caves, chais et vins de Provence. 

Le vin est-il un objet d’art ?  Le vin peut-il légitimement revendiquer le statut d’art à part entière ?

Le vin accompagne (de) nombreux événements historiques.  En effet, les artistes ont associé ce liquide au sacré comme au profane, tant au plaisir qu’aux expériences néfastes. En ce sens, il est une source d’inspiration pour l’Homme.

En se référant à l’étymologie du mot art, dérivé du latin ars, ce terme désigne l’habileté, la connaissance (du) technique. En ce sens, la production du vin qui se transmet de génération en génération permet d’être reconnu comme un art. Néanmoins, est-ce que l’objet, c’est-à-dire la bouteille contenant le vin qui est convoitée lors des ventes aux enchères, peut revendiquer le statut d’objet d’art ? 

Aujourd’hui, les collectionneurs se disputent les bouteilles de vins au même titre que les tableaux et la joaillerie. Ainsi, on retrouve dans la Gazette de Drouot des articles sur l’art du vin, des ventes de vins rares et prestigieux, organisées par des maisons de ventes telles que OSENAT et BESCH. 

 

De plus, les musées nous proposent d’admirer des œnochoés, pichet à vin qui sert à le puiser dans la Grèce antique, ou encore des rhytons vase en terre cuite ou en métal, ou se trouve une ouverture qui permet au liquide de s’écouler par la représentation d’une tête humaine ou d’un animal. L’amphore fait aussi partie des récipients utilisés pendant l’Antiquité, pour le transport de vin, huile, et bière qui se trouve aujourd’hui présentés lors d’expositions. Alors pourquoi pas la bouteille de vin ? Un artiste a besoin d’une toile pour peindre, un vigneron a besoin d’une bouteille pour son vin. Alors il est vrai que la production de vin est un art, mais la bouteille qui le contient peut-elle être reconnue comme telle ? 

Deux dimensions parallèles dont les vignerons peinent à les rendre complémentaires ; l’art est aujourd’hui un outil de valorisation du secteur viticole, qui permet au vin d’être mis à l’honneur. Ainsi, le vin est de plus en plus mis en scène au travers des expositions et des étiquettes de bouteilles. Au vu de cette nouvelle tendance, cette liqueur peut légitimement acquérir une dimension artistique. 

Écrit par l’équipe du pôle rédaction

Laurine Chanel Responsable pôle rédaction/ Vice-présidente
Ainsi que Emma Dupont et Pierre Chanzy

Articles similaires :

L’art et le vin : Le vin comme compagnon de l’artiste

L’art et le vin : Le vin comme compagnon de l’artiste

Selon de nombreux auteurs et philosophes, l'art détient une fonction nécessaire à l’Homme. L’art est un outil d’expression auquel Hegel expose l’effet libérateur de nos passions profondes. Même si l’art peut engendrer la reconnaissance, il est aussi utilisé pour...

La place du vin dans la religion

La place du vin dans la religion

Selon l’auteur, Georges Ferré « Le désir du vin se convertit au désir divin. » Depuis la nuit des temps, le vin a une place prépondérante dans la vie religieuse de l’Homme. Il a été banni, honoré puis détesté. Ce doux breuvage a été tellement apprécié que les hommes...

0 Comments

Submit a Comment